plessis d'osier vivant tressé
gros plan hivernal sur le pléssis d'osier vivant tressé

UN PLESSIS C’EST QUOI ?

 

Les gaulois avaient l’habitude de protéger leurs habitations en réalisant des haies composées d’arbustes vivants tressés pour réaliser une sorte de grillage végétal. Ces haies vives, très denses, souvent épineuses portaient le nom de plessis.

 

Plus tard au XVIIème et au XVIIIème siècle, les bourgeois parisiens prirent l’habitude de posséder une petite maison de campagne, souvent à proximité de Paris. Ces petites résidences de loisirs campagnards appelées alors « maisons de plaisance » étaient en général entourées de haies tressées et prirent progressivement le nom de « plessis ».

 

Posséder un plessis était alors du dernier chic à tel point que des villages entiers de ces sortes de maisons de campagne se construisirent autour de Paris ou dans le Val de Loire.

C’est alors l’ensemble de la bourgade qui prit progressivement le nom de « Plessis » avec un P majuscule cette fois :

Le Plessis-Trévise, le Plessis-Robinson, Le Plessis-Bouchard, Le Plessis-Bourré, Le Plessis-Macé…et bien d’autres encore.

  

Notre maison de famille, rurale, destinée aux loisirs de ses occupants et entourée de haies (dont certaines tressées !) est un vrai « plessis » comme on l'entendait autrefois...et puisque la rivière Vannon coule à 100 mètres…alors…